La Compagnie des Gens
Les Gens au pays des Pharaons
Jour 1 - 30 mars 2012: L'ARRIVÉE
Après plusieurs heures de vol, les 11 Gens de la troupe débarquent dans l'extrême sud du Caire, au n° 9 de Street 231 dans le quartier Maadi.
Pas de décalage horaire depuis notre passage à l'heure d'été, il est donc 22 heures mais il fait encore chaud.
Dès demain, l'aventure démarrera sur les chapeaux de roues car des scènes d'Avatars seront jouées pour la fermeture du Festival de Théâtre Scolaire à Agouza.

Jour 2 - 31 mars 2012: LE FESTIVAL D'AGOUZA



En effet, nous sommes invités au Centre d'Activités Estudiantines d'Agouza (qui est un quartier du Caire) pour la clôture de son Festival de Théâtre Scolaire Francophone.



Aujourd'hui, les choses sérieuses commencent. Dès le lever, les pros décident du découpage des interventions qu'ils feront cet après-midi, entre les extraits d'Avatars qu'ils ont choisis de jouer.






Nous avons tout d'abord assisté aux deux derniers spectacles du festival où des élèves égyptiens de toute confession jouent des pièces en français.

Comme des pros, les élèves du lycée de Mangouzah se préparent à entrer en scène... Concentration, enjeu collectif.
Elles nous présentent L'Élixir, qui est une pièce d'un auteur contemporain français.
Dans cette représentation, que des filles sur scène, dont trois jouant des rôles de garçons.


En suite, c'est Le Rêve d'un Enfant qui nous est proposé par des collégiens du Caire. Cette fois-ci, que des garçons dont certains jouaient des rôles de filles. Ça nous rappelle nos propres fantaisies.





Après chaque représentation, des spectateurs s'emparent du micro pour réagir à ce qu'ils viennent de voir, et nous dire ce qu'ils ont aimé... ou moins aimé.

Après le déjeuner, nous présentons des extraits d'Avatars, sans décor, sans lumières...
Des comédiens interviennent entre les scènes pour expliquer ce que les spectateurs ont manqué. Comme la salle est notamment remplie des jeunes comédiens amateurs venus présenter leurs travaux, c'est chaud. Très, très chaud.
Nous quittons les lieux entre ces jeunes jouant des derboukas et scandant : "Compagnie des Gens Hi Haha.". Très émouvant. Demain, nous prenons en main, pour quatre jours, des ateliers au lycée français du Caire, à Maadi, notre quartier de résidence.

Jour 3 - 1er avril 2012: PREMIÈRES INTERVENTIONS
Aujourd'hui, place à la première de nos quatre journées d'intervention au sein des classes de ce lycée.


L'occasion également pour nous de découvrir, au sein même du lycée, le terrain de sport où nous planterons prochainement le décor d’Avatars.
Hier soir, nous avons assisté à une représentation remarquable de l’atelier théâtre du Lycée Français du Caire, inaugurant le Festival La Roulotte des Mythes dans lequel notre Avatars est programmé.

Aujourd’hui, 25°, un peu de vent, le khamsin. Selon Jacques, il y en aurait pour 50 jours.
David l'un des organisateurs du festival et professeur au lycée, nous conduit vers nos classes... mais avant toute chose: pause café.
Pour ces interventions, nous sommes répartis en trois groupes: Jacques et Sabine, qui sont les plus matinaux; Babeth, Benoît et Bob qui constituent la deuxième équipe; et enfin Emma, Julien et Michel.
Olivier, un autre organisateur du festival, nous reçoit dans une classe de 3e. Comme il a prévu d’étudier Cyrano de Bergerac avec ses élèves, à partir de la semaine prochaine, il a aussi invité Jacques qui n'était pas prévu à cette séance, afin qu'il vienne parler de son Cyrano.
Après l’intervention de Jacques, nous parlons de l’histoire de la Compagnie et de la conception d’Avatars, liant les thèmes de Lysistrata d'Aristophane et Amphitryon de Plaute, le tout devant des élèves trés attentifs.
Ensuite, nous avons répondu à leurs questions. Nous attendions beaucoup de "Comment...?", nous eûmes beaucoup de "Pourquoi...?", et notamment un "Pourquoi êtes-vous comédien ?"... euh...

© ACTE, La Compagnie des Gens / Ludovic Mathiot. Tous droits réservés. Mentions légales. Site optimisé pour une résolution de 1920 x 1080 sous Mozilla Firefox. Mise à jour: 19/10/2014.