La Compagnie des Gens
Les Gens au pays des Pharaons
Jour 4 - 2 avril 2012: LES MATERNELLES
Nous poursuivons les interventions dans les classes. Ici, le groupe jaune, composé de Julien, Emma et Michel, intervient dans une classe de quatrième particulièrement dynamique.
Ambiance très (trop ?) conviviale, avec ce groupe multi-ethnique.. Nous quitterons la salle sous les ovations.

Dans un coin du lycée, a été dressée une tente pour accueillir les spectacles réalisés par les maternelles.
Tous les spectacles, pour petits ou grands, ont pour thème la mythologie.
Le spectacle présenté avant notre arrivée traitait d’Icare.
Mais déjà les spectateurs se mettent en place pour la représentation suivante.

Tous les spectacles donnés par les petits reposent sur le théâtre d’ombres.
Pour cette pièce, consacrée à la Guerre de Troie, une narratrice intervient au micro entre les scènes. Vous pouvez voir ici la scène du ravissement de la belle Hélène (avec sur ou auprès du nuage, les dieux, dont Zeus), ainsi que la rencontre d’Ulysse et de ses compagnons avec Polyphème le cyclope.
Ensuite, nous avons droit à l'arrivée impressionnante d’élèves de l’école Voltaire, en uniforme.
Ils viennent en tant que spectateur, mais aussi nous faire part de leur spectacle.




Et en avant-première, les décors d'Avatars version égyptienne, qui ont été réalisés à l’atelier Menuiserie sur place, sous la direction de Bernard.


Après cette riche matinée,
pause repas au lycée.
Plats très corrects.
Cantine très agréable.






Plus tard dans la journée, lors d’une pause, nous rencontrons des arabophones. Jacques, qui a l’intention d’introduire quelques expressions arabes dans le texte, sollicite leur concours.
Mme Agnès Hamza, au centre, est professeur d’arabe. Elle va jusqu'à nous proposer des vers dans cette langue. Nos interlocuteurs s’amusent beaucoup : les demandes de Jacques sont… peu ordinaires.

Jour 5 - 3 avril 2012: EL FÊLOUZ
Sans véritable conciliabule au préalable, chacun aborde ses thèmes favoris : Bob, son expérience de l’Égypte… et ses chutes; Benoît, ses émotions de musicien ou de comédien; Babette, l’histoire de la Compagnie des Gens, la façon d’y travailler et les tenants et aboutissants du projet Avatars

Après les interventions, pause repas à la cafétéria ensoleillée du Lycée, avant d’assister à l’une des représentations du festival.
La nuit a été fraîche mais à 11 h, au moment où le groupe vert intervient, il fait une bonne trentaine de degrés.
L’intervention a lieu dans une classe d’Olivier Sullerot, l’un des organisateurs du festival.
Le groupe vert comprend Benoît, Babette et Bob.

Une classe calme, des élèves intéressés, de nombreuses questions dont l’inévitable "Est-ce que vous allez faire du cinéma ?".

Dans la salle polyvalente du lycée français, les élèves du Lycée International Balzac (Le Caire) jouent El Fêlouz (l’argent en arabe, mot qui a donné dans notre argot le flouze), une pièce que leurs professeurs de français ont créée en adaptant le Ploutos d’Aristophane.
Ici, on voit le chœur des paysans devant la maison de Moukhakha, celui qui a accueilli El Fêlouz pour lui rendre la vue. Depuis qu’il est aveugle, El Fêlouz ne sert plus que les crapules.

On voit ici Moukhakha (joué, à jardin, par une très jeune actrice remarquable) affronter le personnage représentant de façon allégorique la Pauvreté (en robe rouge, à cour).

Mais l’événement de la journée reste l’arrivée de Leslie au Caire.
La pauvre. Un avion annulé au départ de Lyon.
Le suivant en retard, la correspondance ratée à Istanbul, où elle a passé la nuit dernière.
Ce soir, apéro chez Olivier.

Jour 6 - 4 avril 2012: D'UN APÉRO À L'AUTRE
Mardi soir, nous sommes invités à l’apéro chez Olivier. Il y a là Jean-Philippe, professeur de français au Lycée Maadi; Laurence, institutrice, et son fils Shams. Quelques habitués de nos buvettes estivales sont également étrangement présent...

Le lendemain matin, réveil difficile pour le groupe jaune qui intervient à 7 h 45. C’est le dernier jour d’intervention dans les classes.
Le groupe rouge, composé de Jacques et Sabine, passe près de deux heures dans une classe de première.

La première représentation d'Avatars aura lieu dimanche mais la scène ne sera installée, si tout va bien, que vendredi. Il faut donc trouver un moyen pour répéter avant. L’appartement sera notre théâtre de fortune. Les répétitions sont d'autant plus importantes qu'une nouvelle distribution à été faite (Jacques reprend le rôle de Lampito) et qu'il faut également caler le texte qui a subi de nombreuses modifications... Pas facile de combattre les réflexes acquis.

En fin d’après-midi, nous gagnons le Grand Café où d’aucuns s’adonnent au plaisir de la chicha en attendant nos hôtes : Nagui, venu d’Égypte à Châtillon-sur-Seine pour jouer avec nous dans Le Cabaret du Pire en 2005, ses amis et Nelly…




Ensuite, nous prendrons l’apéritif à bord
d’une felouque croisant sur le Nil.
Quelle paix.





© ACTE, La Compagnie des Gens / Ludovic Mathiot. Tous droits réservés. Mentions légales. Site optimisé pour une résolution de 1920 x 1080 sous Mozilla Firefox. Mise à jour: 19/10/2014.