La Compagnie des Gens
LA GRANDE PEUR, ILS ARRIVENT...
De Jacques Senelet
Les brigands arrivent... Ils pillent les demeures, incendient les récoltes, égorgent femmes et enfants. Des messagers paraissent, haletants, gris de poussière, mouillés de sueur.
...Ils approchent... On a vu leurs armes luire dans les bois, on a vu s'élever sur les routes, les nuées de poussière roulant au devant de leurs chevaux...
Aussitôt les portes de la ville se ferment, la population court aux armes...
C'est la GRANDE PEUR, phénomène inouï, presque inexplicable, auquel on ne croirait pas si l'histoire n'en était appuyée par des centaines de témoignages.
De ces quatre jours d'inquiétude et de panique que connut notre ville, nous avons tiré la substance d'un spectacle.
Pas un son et lumière ni même une reconstitution historique, mais une grande évocation théâtrale où se mêlent allègrement, action et fantaisie, tendresse et truculence, réalité historique et fiction.
L'anecdote y est traitée sur le ton d'une comédie dramatique qui révèle à quel point ces "folles journées" emplies de craintes et d'espoir, furent en quelque sorte l'abcès de fixation de cette période fébrile, annonciatrice des profonds boulversements qui sont à l'origine de notre société.
N'oublions pas que le 4 août 1789, seulement une semaine après la fin de la GRANDE PEUR, les privilèges étaient abolis et que le 26 du même mois voyait naître la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.
Par l'importance des moyens mis en œuvre, la municipalité nous a permis de mener à bien ce projet exceptionnel et inédit, qu'est "ILS ARRIVENT..."
Depuis janvier, plus de cinquante bénévoles, comédiens, techniciens, costumières, figurants, musiciens, chanteurs, cavaliers... encadrés par une équipe de professionnels, travaillent d'arrache pied à la réalisation du spectacle.
Au travers de cette entreprise, nous avons voulu faire d'une pierre, deux coups: d'une part commémorer de façon originale le Bicentenaire de la Révolution, d'autre part, renouer avec une belle tradition en réhabilitant un lieu châtillonnais, le Théâtre de Verdure de la Douix, qui accueillit en son temps Jean Dasté, Jacques Copeau et bien d'autres illustres Compagnies...
Gageons que tout ceci finira par des chansons.

© ACTE, La Compagnie des Gens / Ludovic Mathiot. Tous droits réservés. Mentions légales. Site optimisé pour une résolution de 1920 x 1080 sous Mozilla Firefox. Mise à jour: 19/10/2014.